15 minutes de lecture
Christophe Asselin - mars 28, 2023

Quelles sont les assureurs les plus performants sur les réseaux sociaux ?

Pour sa nouvelle édition de l’étude de l’univers des Assurances sur le web et les réseaux sociaux de mars 2023, Digimind s’est plus particulièrement intéressé à la notion de risques et notamment de risques émergents. Ainsi, une mesure des publications et conversations sur les médias sociaux depuis 2 ans montrent un accroissement des mentions sur 4 types de risques, par ordre :  les risques climatiques, les risques cyber (attaque, fuites, vols, malware…), les risques spécifiquement liés au manque d’eau, et les risques environnementaux, qui viennent englober les risques sanitaires, les dégradations environnementales, les catastrophes naturelles, les pénuries de matières premières et de ressources et les dérèglements climatiques. 
Il convient de noter que dans 4% des cas en moyenne, ces publications et conversations mentionnent les problématiques des assurés et des assurances. C’est à la fois peu et beaucoup, dans la mesure où, pour le sujet du manque d’eau, une problématique assez récente pour les pays riches, la part atteint les 8%.

C’est dans ce contexte que nous avons analysé les messages, publications et conversations à propos des assureurs… 

Dans ce premier article, nous allons nous intéresser aux owned media des sociétés d'assurance, à savoir la performance des comptes sociaux gérés par les assureurs.

 

 

 

📃Sommaire

I. Le contexte économique du marché de l'assurance

1. Le paysage des assureurs en France

2. Les Français et leur assureur : confiance et critères de satisfaction

II. Allianz, Alan, Macif : Les assureurs  les plus performants sur les réseaux sociaux

1. Présence sur les réseaux sociaux des compagnies d’assurance 

2. Les assureurs qui regroupent les plus grandes communautés social media : Axa, BNP Paribas Cardif, Allianz

3. Focus sur  TikTok et les assureurs
4. Les assureurs qui génèrent le plus d’engagement : Macif, Alan, Allianz

Méthodologie de l’étude

 

 

 

I. Le contexte du marché de l'assurance

1. Le paysage des assureurs en France

Après un recul historique de l'activité commerciale en 2020 en raison de la pandémie mondiale du Covid, le chiffre d'affaires du marché français de l’assurance est revenu à son niveau d'avant-crise, en dommages comme en assurance de personnes.
En France, selon leur chiffre d’affaires 2021, les 5 premières compagnies d’assurance sont : Crédit Agricole Assurances, AXA, CNP Assurances, Covéa et Generali.
Après une baisse inédite de 8,28 % entre 2019 et 2020, le chiffre d'affaires du secteur de l'assurance française repart à la hausse, avec une évolution de 12,63 % en 2021 par rapport à l’année précédente. Le niveau de production commerciale de  2021 (305 Md€) dépasse largement le montant des primes de 2019 (296 Md€).
Source : Argus de l’Assurance et Mazars.

Les assurtechs
Les startups du monde de l'assurance, les Assurtech (ou InsurTech) s'appuient sur les nouvelles technologies pour innover et proposer de nouveaux modèles et produits d'assurance.
Bien que la croissance du marché mondial des insurtechs soit modérée, le nombre de start-up dédiées au secteur de l’assurance  est passé de 203 à 224 en France entre janvier 2020 et janvier 2021, soit une augmentation de 10 %.
42 % des assurtechs françaises relèvent de la branche “distributeurs/courtiers ». 

En 2022, en France, le montant des fonds levés par les start-up de l’assurance est en baisse par rapport à 2021. Contrairement à l’ensemble des fintech, les financements des assurtech sont en effet orientés à la baisse en 2022 : moins 10% de montants de levées de fonds par rapport à l'année précédente. (Source : Argus de l’Assurance).
Le secteur se concentre de plus en plus. Et, comme toutes les start-ups, il est confronté à une dégradation de l’environnement financier, notamment à cause de la guerre en Ukraine. 
Les financements sont eux aussi concentrés sur un tout petit nombre d'organisations : Ainsi, en 2022,  Alan, Descartes Underwriting, +Simple et Seyna représentaient à elles seules  422 millions d’euros de fonds frais, soit plus de 75% du total !

Part de marché de l'insurtech en France en 2021, par type de service. Sources : JDN; Klein Blue Partners

Part de marché de l'insurtech en France en 2021, par type de service. Sources : JDN; Klein Blue Partners

 

 

Analysez les insights consommateurs avec Digimind Social

 

 

 

2. Les Français et leur assureur : confiance et critères de satisfaction


La confiance des Français envers l’assurance en général est en baisse depuis 2019 avec seulement 45 % des Français déclarant avoir confiance dans les organismes d’assurance. C’est le constat du Baromètre ViaVoice-Deloitte de 2021 : ” Les Français et leur assureur” (2)

La confiance des Français dans leur propre organisme d’assurance est meilleure —73 % déclarent avoir confiance envers leur assureur — chiffre également en baisse marquée par rapport à l’édition 2019 (-5 pts).

8 Français sur 10 ayant eu un sinistre déclarent avoir confiance en leur assureur principal.

Toutefois, les sinistrés sont plus nombreux que les non-sinistrés à recommander leur assureur. C’est un des enseignements de l’étude ”Les Français face aux sinistres IARD ”.  (4)

Les critères liés à la qualité de gestion constituent les éléments majeurs pour la satisfaction. L’indemnisation arrive dans un second temps.

La rapidité de gestion du dossier et la disponibilité de l’assureur sont considérés comme les critères les plus importants.

La satisfaction se dégrade vite dès lors que le délai s’étend entre la déclaration du dommage et son indemnisation nous révèle l’étude  (4)

 

 

Les Français et les assurtechs

Malgré la baisse de confiance, les Français conservent une préférence pour les acteurs traditionnels de l’assurance pour la souscription des contrats (compagnies d’assurance, mutuelles, bancassureurs ou courtiers)
Les nouveaux acteurs (grande distribution, startups ou autres acteurs) ne profitent que très peu des intentions de souscription. (2)


Les Français et leur conseiller en assurance

50 % des Français déclarent ne pas pouvoir se passer d’un conseiller disponible en agence (-7 points par rapport à 2019)

L’attachement au conseiller croît avec l’âge, mais reste important même chez les personnes âgées de moins de 35 ans, explique un Sondage OpinionWay pour Mazars  (3)

Toutefois, le recours au numérique s’accélère : 48 % des interviewés déclarent pouvoir se passer d’un conseiller.

 

 

 

 

II. Allianz, Alan, Macif : Les assureurs  les plus performants sur les réseaux sociaux

 

1. Présence sur les réseaux sociaux des compagnies d’assurance 

98% des sociétés étudiées gèrent au moins un compte en français. LinkedIn est le réseau social où toutes les sociétés d‘assurance sont présentes (maisons mères, hors filiales).
X (Twitter) bénéficie d’un bon taux de présence aussi avec toutefois une activité en baisse, juste devant YouTube.
Instagram est moins employé, mais c’est le canal où l’on dénombre le plus de comptes dédiés au sponsoring sportif.

La présence active sur TikTok des sociétés d’assurance n’en est encore qu’aux prémices (17% seulement), et certains comptes n’ont pas montré d’activité récente (moins de 6 mois).
Par ailleurs, 14% des sociétés ont des comptes sociaux dédiés au sponsoring sportif.

La présence des sociétés d’assurance sur les médias sociaux. Sur 52 sociétés et organismes d’assurances opérant en France étudiées La présence des sociétés d’assurance sur les médias sociaux. Sur 52 sociétés et organismes d’assurances opérant en France étudiées 
Source : Etude Digimind. Les assureurs, les risques émergents et les assurés sur les réseaux sociaux 

 

 

 

2. Les assureurs qui regroupent les plus grandes communautés social media : Axa, BNP Paribas Cardif, Allianz


En mars 2023 , C’est AXA  qui réunit la plus grande communauté via des comptes sociaux tous en français. Avec 3,18 millions de fans, Facebook représente plus de 92% de sa communauté. Toutefois il s’agit d’un compte Facebook global rassemblant tous les pays. La communauté France avoisinerai les 350K. Sans ce compte Facebook Global, la communauté Axa est de 602K internautes. 

 

BNP  Paribas Cardif réunit plus de 576K fans grâce à Facebook mais aussi une communauté LinkedIn dynamique.


Quels assureurs traditionnels regroupent les plus grandes communautés sociales ?   Classement détaillé de 52 sociétés dans l'Etude Digimind. Les assureurs, les risques émergents et les assurés sur les réseaux sociaux    Quels assureurs traditionnels regroupent les plus grandes communautés sociales ? 

Classement détaillé de 52 sociétés dans l'Etude Digimind. Les assureurs, les risques émergents et les assurés sur les réseaux sociaux 

 

 

 

Le premier néo-assureur se situe à la 7ème place de notre classement : C’est la compagnie américaine Lemonade qui propose, en France, seulement  une offre d’assurance habitation pour locataires. Toutefois, l’ensemble des comptes sociaux analysés sont internationaux, donc en anglais. C’est son LinkedIn qui rassemble la communauté la plus importante

 

En 2ème place, on trouve l’assureur Santé français Alan, avec de fortes communautés sur LinkedIn et TikTok qui est donc le 1er néo-assureur pour un contenu en français 

 

En 3ème position s’affiche la filiale d’Axa, l’assureur en ligne Direct Assurance, grâce notamment à sa Page Facebook représentant 56% de sa communauté.

 

Quels assureurs en ligne et assurtech regroupent les plus grandes communautés sociales ?Quels assureurs en ligne et assurtech regroupent les plus grandes communautés sociales ?

 

 

 

 

 

3. Focus sur  TikTok et les assureurs

Seules 17% des sociétés d’assurances* sont présentes sur TikTok et 2 d’entre elles n’ont pas affiché d’activité depuis plus de 4 mois.

 

Si le néo-assureur santé Alan réunit de loin la plus grande communauté sur TikTok avec plus de 21000 abonnés, c’est la Macif qui engage le plus avec près de 13 millions d’interactions sur la période

 

Ce sont ces 2 comptes les plus dynamiques. 35K likes et 13M de  vues avec 16 publications pour la Macif,  4M de vues et plus de 77K like avec 7 publications pour Alan.  Ces 2 acteurs peuvent produire des posts générant plus d’un million d’interactions, voire beaucoup plus avec cette vidéo à 9 millions de vue de Macif sur la participation live des sociétaires aux publicités

 

A noter aussi la bonne performance en engagement du compte global en anglais  @allianzcare pour la branche santé de la société

* Sur 51 sociétés d’assurances opérant en France étudiées 

 

 

Alan et Macif observent de bonnes performances sur TikTokAlan et Macif observent de bonnes performances sur TikTok


 

 

Retrouvez aussi dans l’étude complète : le Top Communautés Corporate LinkedIn

#Etude Digimind. Les assureurs, les risques émergents et les assurés sur les réseaux sociaux

 

 

 

 

 

 

4. Les assureurs qui génèrent le plus d’engagement : Macif, Alan, Allianz, 

Quels assureurs génèrent le plus d'interactions via leurs comptes sociaux ? Le Podium Hors engagements sportifs  

La Macif  génère plus de 94000 interactions sur la période grâce à son compte Facebook et aussi à son compte TikTok (34,4K likes).

Alan le néo-assureur santé rassemble plus de 79000 interactions à 97% grâce aux Like de TikTok, réseau ou l’assureur est le plus actif avec LinkedIn.

Allianz se place en 3ème  position d’abord grâce aux interactions sur ses compte TikTok (40%), puis LinkedIn (30%) et Instagram (24%). Des parts de voix assez équilibrées entre réseaux sociaux donc.



Le Podium avec les engagements sportifs

Groupama est l’assureur qui  génère le plus d’interactions grâce au sponsoring sportif et au naming et ce via le compte Instagram @equipegroupamafdj (554K interactions)  et dans une moindre mesure @groupamastadium

AG2R La Mondiale génère plus de 435K interactions grâce aux 3 comptes Instagram de ses équipes cyclistes : d’abord @ag2rcitroenteam puis @ag2r_citroen_u19_team et @ag2r_citroen_u23_team.

Macif génère plus de 10K interactions grâce à son engagement sportif dans la voile (via @skippermacif et dans une petite proportion via @macifcentrevoile) 

 

Quels assureurs génèrent le plus d'interactions via leurs comptes sociaux ?  Le Podium avec les engagements sportifsQuels assureurs génèrent le plus d'interactions via leurs comptes sociaux ? 
Le Podium avec les engagements sportifs

 

 

 

 

Méthodologie de l’étude

136 Jours d’analyses
15 novembre 2022-31 mars 2023
Etude de 52 sociétés d’assurances opérant en France dont :
-33 acteurs traditionnels
-19 Online et assurtech
+286K mentions collectées sur les assureurs, les types de risques, les types d’assurances (post X/tweet, post, billets, articles, commentaires…)
  • 1. Mesures des performances en owned media sur :
    Twitter
    Facebook
    Instagram (Business)
    YouTube
    LinkedIn
    TikTok
  • 2. Analyse des conversations en earned media sur les assureurs et assurances, type de risques 
    sur le web et les média sociaux : réseaux sociaux, actualités, blogs, forums, espaces de discussions

 

Outils  : Digimind Social  et Digimind Historical Search 

 

 

 

Découvrez l'étude dans son intégralité :

Les assureurs, les risques émergents et les assurés sur les réseaux sociaux 

#Etude Digimind. Les assureurs, les risques émergents et les assurés sur les réseaux sociaux

 

 

 

 

Sources

1. Part de marché de l'insurtech en France en 2021, par type de service. Sources : JDN; Klein Blue Partners

2 Les Français et leur assureur - Étude barométrique sur le marché français de l’assurance – ViaVoice Deloitte - Édition septembre 2021  - collecte mars avril 2021

3. Sondage OpinionWay pour Mazars - Les Français et l’assurance de demain - 02/2021
4. Les Français face aux sinistres IARD - Étude VIAVOICE pour Deloitte Conseil et Guidewire.  – Mai 2021 

Ecrit par Christophe Asselin

Christophe est "Evangeliste" et Content Specialist @ Digimind. Fan du web depuis Compuserve, Netscape, Yahoo!, Altavista, Ecila et les modems 28k, de l'e-réputation depuis 2007, il aime discuter et écrire sur les internets, les marques, les usages et les bonnes pratiques.