23 minutes de lecture
Christophe Asselin - juil. 20, 2020

Covid : les Fake News les plus répandues sur les médias sociaux en France

Aux USA, 44% des républicains pensent que le futur vaccin de Bill Gates contre le coronavirus contiendra une puce de suivi (1). Pour 26% des Français, le coronavirus a été créé en laboratoire (2).

Théories du complots, déformation d’actualités, faux remèdes, discrédits politiques partisans, les variétés de fakes news relatives à la pandémie du coronavirus sont nombreuses depuis le début de l’année dans le monde entier. La France n’y échappe pas. Les infox et fausses théories se propagent rapidement, mutent et sont recyclées, notamment via les emails et les espaces de discussion du web. Nous avons voulu savoir quelles étaient les fake news liées au coronavirus et à la crise de la covid-19 les plus diffusées sur les médias sociaux (3). 


Sommaire
I.   Covid-19 : Un volume sans précédent de fake news
II.  Qui diffuse les fake news sur le coronavirus ?

III. Les Français plus exposés aux discours sceptiques depuis la crise du Covid-19

IV. Les 5 fake news liées au coronavirus et covid-19 les plus partagées sur le web et les médias sociaux
V.  Le top des Fake News sur le coronavirus en France 
VI. Pour aller plus loin sur la désinformation, les fake news  et le complotisme dans le contexte du coronavirus 

 

 

 

I. Covid-19 : Un volume sans précédent de fake news

Les emails, le web et les réseaux sociaux (forums, blogs, Twitter, Facebook, Instagram, groupes whatsapp..) constituent en effet une formidable caisse de résonance de fausses informations et théories diverses, qui plus est en pendant la période de confinement où la pratique des réseaux sociaux s’est fortement accentuée : L'engagement sur les médias sociaux a alors progressé fortement : Il a augmenté mondialement de 61 % par rapport aux taux d’utilisation observés habituellement et de 32 % pour les français.

La défiance envers les autorités,  le doute envers les discours de certains scientifiques, le sentiment de manipulation,  la recherche de boucs émissaires ou encore le sentiment de faiblesse et de peur face à son propre état de santé ont construit, pour certaines catégories de la population, un terrain très propice à la diffusion accrue de fake news, de théories complotistes sur les réseaux et plateformes de discussions. Rendant la lutte contre les infox particulièrement difficile compte tenu de la variété, du volume et de la vitesse de propagation de ces rumeurs.

 

Pour 26% des Français, le coronavirus a été créé en laboratoirePour 26% des Français, le coronavirus a été créé en laboratoire. Enquête Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch.

 

Ainsi, "le volume sans précédent de fake news illustre la viralité de la désinformation dans les situations de crise" , explique Camille François (4). Dans ce contexte, elle a analysé 4 types de contenu de désinformation :

  • des contenus racistes et anti-immigrants liés au coronavirus,
  • des contenus conspirationnistes,
  • des contenus sur la mésinformation médicale autour des chiffres, via des comptes diffusant leurs propres calculs et graphiques,
  • des fake news qui reposent sur la mésinformation concernant les remèdes possibles contre le virus.

 

De son côté, Cristina Tardáguila, directrice adjointe du Réseau international de fact-checking (IFCN) a analysé 8 huit thèmes récurrents (5) de désinformation autour du coronavirus :

  • l'origine du virus 
  • les soi-disant évanouissements de personnes contaminées 
  • les faux remèdes et les fausses mesures préventives  
  • les accusations envers la Chine
  • la prétendue suprématie d'une race ou d'une religion sur le Covid-19  
  • l'hameçonnage (phising) durant le confinement
  • les fake news diffusées par des politiques ou attribuées à eux 
  • la manipulation des statistiques.

 

 

Chronologie de l’émergence sur les réseaux sociaux des thèses complotistes sur la Covid-19. Chronologie de l’émergence sur les réseaux sociaux des thèses complotistes sur la Covid-19. Quelques étapes.                                Source : Fondation Jean Jaurès

 

 

 

II. Qui diffuse les fake news sur le coronavirus ?

Presque tout le monde en fait, souvent sans le savoir, mais avec un impact plus ou moins fort selon son influence numérique. Ainsi, l’Oxford’s Reuters Institute pour l'étude du journalisme a révélé que si les politiciens, les célébrités et d'autres personnalités publiques étaient responsables de la production ou de la diffusion de 20%  (“seulement”) de fausses allégations concernant le coronavirus, leurs publications représentaient 69% de l'engagement total sur les médias sociaux (6).

 

Mais il faut tout de même bien distinguer les groupes complotistes qui diffusent des informations auxquelles ils croient dur comme fer, des particuliers crédules ou militants, et des bots ou activistes politiques qui relayent sciemment des informations qu’ils savent faussent, dans des buts de manipulation ou communication. 

Aussi certains ,groupes activistes diffusent volontairement et intentionnellement de fausses informations pour défendre leur cause et cela va à terme compliquer davantage l'analyse et la chasse au fake news (7) .

 

 

Découvrez le Guide : Les bonnes pratiques en gestion de crise sur le web et les médias sociaux 

 

 

 

III. Les Français plus exposés aux discours sceptiques depuis la crise du Covid-19

Par ailleurs, selon la passionnante étude de l'agence de communication Majorelle (8), les groupes dits "sceptiques" très actifs sur Twitter (chloroquine, 5G, vaccins, nucléaire) parviennent à "capter une audience 5 à 10 fois supérieure à leur poids d'origine" durant cette crise. Ainsi, en mai, 13,6 % des twittos français ont été exposés une fois par mois à des messages « anti-5G », soit plus de 8 messages par jour en moyenne, alors même que les anti 5G ne représentent que 2,6 % de l’opinion publique telle qu’elle s’exprime sur les réseaux sociaux.

Idem pour les pro-chloroquine : 23,9 % des twittos ont été exposés une fois par mois à des messages « "pro-chloroquine", soit plus de 20,5 messages par jour en moyenne (!), alors même que ces pro-chloroquine ne représentent que 6,29 % de l’opinion publique telle qu’elle s’exprime sur les réseaux sociaux.

Majorelle explique que ce fort accroissement de l'audience de ces discours “anti” et "sceptiques” est liée à la crise du coronavirus qui a « mis en contact une part importante de l'opinion publique française avec les "communautés sceptiques". L'agence a cerné et segmenté ces discours en 7 communautés “sceptiques” principales, particulièrement militantes :

  • les « anti-big pharma », 
  • les « anti-vaccins », 
  • les « anti-5G », 
  • les « anti-nucléaire », 
  • Les adeptes d’une « vengeance de la nature contre l’homme » et les activistes pro-
  • nature
  • les complotistes anti-technologie 
  • les adeptes non scientifiques de l'usage de l'hydroxychloroquine.

 

Téléchargez l'étude “Covid-19 et Monde d'après |  Tendances de communication des marques : retour à l’anormal ?”

 

 

 

IV. Les 5 fake news liées au coronavirus et covid-19 les plus partagées sur le web et les médias sociaux

Nous avons analysé du 1er février au 17 juillet 92 600 messages en français, liés à des controverses et fausses informations (billets, posts, tweets, articles) sur les forums, blogs et réseaux sociaux via notre outil de veille, d’écoute et d’analyse des médias sociaux Digimind Social

Cette étude nous a permis de distinguer 36 infox particulièrement partagées sur le web et les réseaux sociaux pendant cette période. Parmi elles, les fake news sur les ondes 5G responsables de la pandémie de Covid-19 représentent à elles seules 44% des messages étudiés ce qui en fait très largement l’infox la plus partagée. Regardons déjà les 5 fake news les plus relayées en France : 

 

 

Le top 5 des fakes news sur le coronavirus et la Covid sur le web et les médias sociaux

Le top 5 des fakes news sur le coronavirus et la Covid sur le web et les médias sociaux en France

 



1. Les ondes 5G sont responsables de la pandémie de Covid-19

C’est une fake news à dimension internationale relayant une théorie jamais étayée : le virus SARS-CoV-2 serait transmis par les ondes de rayonnement de la 5G. La théorie est particulièrement répandue aux USA et en Grande-Bretagne et a commencé à être partagée en France fin mars pour atteindre un pic en avril. Autre faux argument relayé : les ondes de la 5G pourraient affaiblir le système immunitaire, favorisant l’infection par le coronavirus.

Cette infox a conduit un petit groupe d’individu à incendier des équipements 5G (pylônes électriques) et à menacer des ingénieurs et employés dans plusieurs villes d’Angleterre (9).  

Selon NewsGuard, une société qui analyse la crédibilité de sites d'information en Europe et aux États-Unis, cette théorie est apparue pour la première fois en janvier 2020 sur le blog français complotiste “Les Moutons Enragés”.

 

 

2. Le coronavirus est un virus sorti d’un laboratoire chinois contenant de “l’ADN de VIH”

Cette fausse théorie suggère que le coronavirus contient des "insertions de VIH" qui prouvent que le virus a bien été créé artificiellement en laboratoire. C’est la 2ème fake news la plus relayée sur le web en France après les théories sur la 5G. En France, sa propagation a été facilitée par un émetteur leader d’opinion, le Pr virologue Luc Montagnier, co-lauréat du prix Nobel de médecine en 2008 pour avoir découvert le virus du sida,

Pour lui, le SARS-CoV-2 serait un virus manipulé par les Chinois avec de “l'ADN de VIH”. Cette théorie provient initialement d’un article de recherche publié sur le site BioRxiv.org, qui permet à des chercheurs de partager des études scientifiques avant consultation par un comité scientifique et les pairs. Les auteurs ont toutefois retiré l’étude 2 jours après sa publication sur le site. En fait, ces séquences “similaires au VIH” se retrouvent dans de très nombreux autres virus, parfois de manière beaucoup plus marquée que pour le nouveau coronavirus.

 

 

3. La pulvérisation d'alcool ou de chlore sur le corps peut tuer le coronavirus

“La pulvérisation d’eau de javel (chlore) ou d’autres désinfectants sur le corps ou leur introduction dans l’organisme ne protègent pas contre la COVID-19 et peuvent être dangereuses.” rappelle l’OMS sur son site.  Et pourtant, cette infox a largement circulé, et ce même avant le 23 avril, lorsque Donald Trump a suggéré d’ingérer de l’eau de javel pour tuer le virus (parmi d’autres idées).

 

 

4. Bill Gates veut implanter des "puces" électroniques via des vaccins, pour "marquer" et géolocaliser la population et la contrôler

En fait, ces allégations mélangent divers projets (parmi les très nombreuses activités du milliardaire) et recherches liés de près ou de loin à Bill Gates, à sa fondation, aux certificats numériques et à la vaccination.

Le milliardaire américain est d’ailleurs le sujet régulier de fake news et la cible de théories du complot. La crise du coronavirus a renforcé sa présence dans l’univers des infox : La pandémie de Covid-19 aurait été prédite lors d’une simulation de la fondation Bill et Melinda Gates,  ou encore un laboratoire financé par Bill Gates aurait breveté le coronavirus.

 

 

5. De fortes doses de Vitamine C constituent un traitement efficace contre la COVID-19

Alors que, bien avant la crise de la Covid, 37 % des français estimaient avoir déjà été confrontés à des fake news dans le domaine de la santé (médicaments, soins, pathologies et nutrition)(10), les messages de désinformation sur les remèdes possibles contre le coronavirus se sont nettement multipliés. Sans allégations scientifiques, de nombreux sites, aux USA, Canada puis en France ont relayé le fait que la prise de grosses doses (parfois en intraveineuses) de vitamines C et D3 constituaient un remède efficace contre le virus. En fait, pour avoir une influence minime sur la santé en générale, la vitamine C doit être prise en très grande doses, beaucoup plus grande que l’apport quotidien recommandé. Mais les études en cours n’ont révélé aucun bénéfice contre la Covid-19.

 

Guide : Comment Optimiser votre veille web et social media sur la crise du Covid-19

 

 

 

V. Le top des Fake News sur le coronavirus en France 

Voici le top des infox les plus partagées en France, à partir de l'analyse de plus de 92000 messages , liés à des controverses et fausses informations (billets, posts, tweets, articles) sur les forums, blogs et réseaux sociaux. 

Le top des fakes news sur le coronavirus et la Covid sur le web et les médias sociaux février-juillet 2020. France. Etude Digmind Le top des fake news sur le coronavirus et la Covid sur le web et les médias sociaux février-juillet 2020. France. Etude Digmind. Classement en % de mentions.

 

 

1  Les ondes 5G sont responsables de la pandémie de Covid
2  Le coronavirus contient des insertions de VIH créées par l'homme
3  La pulvérisation d'alcool ou chlore tue le coronavirus
4  Le vaccin de Bill Gates contiendra une puce de suivi
5  De très fortes doses de Vitamine C constituent une protection ou traitement contre la COVID
6  L’ail peut guérir de la COVID
7  Passer les objets au micro-onde les désinfecte du virus
8  La cocaïne est un  traitement contre la COVID
9  Le virus a été créé artificiellement en laboratoire
10  L'artemisia : remède contre Covid reconnu par OMS
11  Boire du thé au fenouil protège contre le virus
12  L'application StopCovid vous géolocalise
13  Un bain chaud protège contre le coronavirus
14  Il est recommandé de se raser la barbe pour éviter la contagion
15  Le Virus Nipah venu d'Inde est plus dangereux que la Covid
16  Les Simpson avaient prédit l'arrivée du coronavirus
17  Le gel hydroalcoolique peut exploser ou prendre feu au soleil
18  Le virus a été créé par l’Institut Pasteur
19  Les preuves que l'hydroxychloroquine est efficace pour les malades du Covid existent
20  L’argent colloïdal guérit de la COVID
21  Les fumeurs sont moins sensibles au coronavirus
22  Le virus vient de la soupe de chauve-souris
23  Le gouvernement autorise l'euthanasie des personnes agées
24  Un laboratoire financé par Bill Gates a déposé le brevet du coronavirus
25  Le virus a été créé par les laboratoires pharmaceutiques
26  La Covid se traite avec de l'aspirine et du jus de citron
27  La pandémie de Covid a été prédite lors d'une simulation de Bill Gates
28  La France est le pays le plus touché par la Covid en Europe
29  Une étude sur le 1er tour des Municipales en France fait état de milliers morts
30  L'application StopCovid s'installe automatiquement sur votre téléphone
31  La Solution Minérale Miracle guérit de la COVID
32  Les hôpitaux sont en fait vides  : La Covid est un mensonge d'État
33  Le coronavirus a été créé en 2013
34  L'application StopCovid aspire vos contacts
35  La tige de métal des masques est une antenne 5G pour vous tracer ou vous inoculer le virus
36  Le coronavirus est transmis par la nourriture chinoise

 

 

 

VI. Pour aller plus loin sur la désinformation, les fake news dans le contexte du coronavirus et de la Covid-19 

 

Infodemic

C'est un documentaire de 29 mn de Thomas Huchon  : Comment la Covid19 est-elle devenue la machine à fantasmes conspirationnistes ? Pourquoi assiste-t-on à ce déferlement de fake news et de mensonges ? 

 

Digimind 

Nous vous proposons 8 points importants à connaître pour comprendre et combattre les fake news ainsi que 30 ressources essentielles pour les cerner et lutter contre.

Et aussi, notre podcast  : Complotisme : enjeux et vérités

 

 

Hoaxbuster  

Dans sa rubrique dédiée à la Covid-19, Hoaxbuster, plateforme collaborative créé dès 2000, pour lutter contre la propagation des hoax et des rumeurs, démêle et analyse les infox et les intox à propos du coronavirus.

 

20 Minutes

Dans sa rubrique Fake Off, 20 Minutes lutte contre les fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux et le Web dont bien sûr, celles liées au coronavirus.

 

L’Inserm

Pour combattre la désinformation et rendre la parole à la science, l’Institut National de la santé et de la recherche médicale propose une chaîne de vidéos destinées à valoriser la parole scientifique: Canal Détox.

 

Conspiracy Watch  

Service de presse en ligne consacré à l’information sur le phénomène conspirationniste et le négationnisme. Voir les analyses consacrées à la Covid-19 et notamment la carte des théories du complot sur le coronavirus.

 

NewsGuard    

NewsGuard analyse la crédibilité de sites d'information dans le monde. Il propose sur cette page de lister les sites web plus gros pourvoyeurs de fake news durant cette pandémie, en France, aux USA, au Royaume-UNi, en Italie, Allemagne. Et ici, une liste des comptes Twitter des “Super-Diffuseurs” européens de mésinformation et fake news sur la COVID-19.

 

FranceInfo:

Avec Vrai ou Fake, les journalistes “factcheckers” de la chaîne recensent et analysent notamment les rumeurs et fake news qui circulent sur les réseaux sociaux dont celles relatives à la Covid-19

 

La rubrique vous prose aussi 7 conseils pour se protéger de l'épidémie de "fake news" pendant cette crise et aussi le très concret Comment repérer les faux messages d’information que nos proches nous envoient.

 

L’OMS

Avec “en finir avec les idées reçues”, l’Organisation Mondiale de la Santé propose de débusquer les fake news notamment sur les pseudo traitements contre le nouveau coronavirus à travers des conseils au grand public.

 

The Conversation

La plateforme collaborative des chercheurs et universitaires publie de nombreux articles fouillés sur les fake news, en général ou liées à la crise de la Covid-19.

A voir notamment, une synthèse complète de bonnes pratiques dans Face à l’« infodémie », des clés pour aiguiser l’esprit critique des jeunes.  

 

New call-to-action



Sources

1. 40% des républicains pensent que le futur vaccin de Bill Gates contre le coronavirus contiendra une puce de suivi 

2.  Enquête Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch  24-26 mars 2020 

3. Etude Digimind. Méthodologie : collecte de messages liés à des controverses et fausses informations (billets, posts, tweets) sur les forums, blogs et réseaux sociaux du 1er février au 19 juillet 2020 via notre outil d’écoute et d’analyse des médias sociaux Digimind Social. Hors plateformes et comptes sociaux des médias.  Analyse des fake news les plus partagées (mentions similaires)

4. Coronavirus : « Le volume sans précédent de fake news illustre la viralité de la désinformation en temps de crise » 

5. Coronavirus : comment les réseaux sociaux ont tenté de soigner le mal de la désinformation 

6. Influencers among 'key distributors' of coronavirus misinformation 

7. Des fake news pour la bonne cause ? Extinction Rebellion fait le pari 

8. "La grande contagion"  - Lucy par Majorelle PR & Events, juillet 2020.  

9. Pourquoi des équipements 5G ont été détruits à cause du coronavirus 

10. Etude Les « fake news » dans le domaine de la santé, ViaVoice pour Essentiel Santé Magazine - novembre 2019.

Ecrit par Christophe Asselin

Christophe est Evangeliste et Content Specialist @ Digimind. Fan du web depuis Compuserve, Netscape, Altavista, Ecila et les modems 28k, de l'e-réputation depuis 2007, il aime discuter et écrire sur les internets, les marques, les usages et les bonnes pratiques.