10 minutes de lecture
Christophe Asselin - juin 22, 2020

Post-Covid : 20 tendances à scruter pour le “monde d’après” | Partie 2 : des jeux vidéos aux données privées

Quelles tendances pour 2021 ? Dans le cadre de notre nouvelle étude “Covid-19 et Monde d'après | Tendances de communication des marques : retour à l’anormal ?”, nous avons imaginé 20 tendances qui pourraient dessiner ce “monde d’après” : des tendances de consommation, d’usages et de communication, à partir de milliers de messages, discussions et articles collectés et analysés sur les médias sociaux et le web, à partir aussi des initiatives, besoins et attentes partagés, appréciés ou critiqués. Après les 10 premières tendances examinées la semaine dernière (consommation locale, outils numériques, Drive + Click & Collect, parcours client, petits commerçants, plateformes communautaires verticales, “sans contact”, mobile pour rassurer, produits de cocooning, télétravail et d’organisations hybrides…), voici 10 autres tendances, des jeux vidéos aux données privées en passant par la SVOD et les influenceurs.

 

 

 

#11 Des jeux vidéo plus communautaires, mobiles et bienveillants

En 2020, l'industrie du “gaming” a connu son plus fort mois de mars depuis plus de 10 ans ; les ventes de consoles, jeux et d'accessoires ont dépassé 1,46 milliards d'euros) (1).

3 tendances majeures pour cette industrie des jeux :

Plus Mobiles : les spécialistes estiment que les dépenses de jeux sur mobile vont croître de 12% dans le monde en 2020, 5% de plus que prévu, du fait du confinement mais aussi du déploiement de la 5G (2).

Plus communautaires  :  Sur Fortnite (Epic), 27,7 millions de fans ont assisté aux cinq concerts donnés par le rappeur Travis Scott, du 23 au 25 avril. Les jeux vidéo s'apparentent de plus en plus à des réseaux sociaux.

Plus réconfortants : Le jeu “Animal Crossing : New Horizons” (Nintendo)  s’est vendu à plus de 13 millions d’exemplaires en un mois et demi, un record devenu un des symboles du confinement. Ce type de jeu propose un univers coloré et positif, bienveillant et réconfortant. De plus en plus de développeurs se lancent  dans ces jeux “Wholesome” (sains).

Conséquence : les marques, les acteurs de la culture commencent à tabler sur une présence dans ces univers . Ainsi Gemo a organisé un défilé de mode sur Animal Crossing.

_Tendance ponctuelle

 

 

#12 La montée de la SVOD,  un cinéma à réinventer

Dans notre étude, Netflix est la marque, tous secteurs confondus, la plus citée par les internautes (3). 40% : c'est la croissance du marché de la VOD en France en avril.

En France, 49% des internautes sont déjà abonné à un service de VOD payant contre 36% en mai 2019 (4). Disney+,  lancé en avril, est déjà la troisième plateforme de vidéo à la demande la plus populaire (5). Les plateformes de VOD comme Netflix et Amazon Prime ont été massivement utilisées pendant le confinement et surtout, ont capté de nouveaux utilisateurs.

Dans ce contexte, certains spécialistes estiment que Hollywood pourrait réserver les sorties en salles aux films ayant un potentiel de plus de 1 milliard de $ dans le monde et à certaines œuvres de "prestige" . Les autres films seraient directement disponibles en VOD et streaming (6).

_Tendance Durable

 

 

Nouvelle étude : “Covid-19 et Monde d'après |  Tendances de communication des marques : retour à l’anormal ?”

Téléchargez l'étude “Covid-19 et Monde d'après |  Tendances de communication des marques : retour à l’anormal ?”

 

 

 

#13 Le boom des livraisons de courses à domicile

Les partenariats entre la grande distribution et les plateformes de livraison à domicile se poursuivent. Carrefour s’est allié  à Uber Eats pour livrer vos courses alimentaires à domicile en avril. En mai, le groupe Casino a annoncé également la livraison par Deliveroo de courses pour ses enseignes Casino, Franprix et Monoprix. Au-delà des plateformes de livraison qui n'ont pas profité du confinement (7), les consommateurs s'adresseront directement aux restaurateurs et commerces.

_Tendance Durable

 

 

#14 L’essor du vélo

Dans et autour des villes, le vélo bénéficie d’un avantage de plus en plus prisé : il évite d'utiliser les transports en commun. Avant la crise, en Ile de -France, l’usage du vélo avait déjà augmenté de 29% depuis 2010 (8) . La pandémie  n’a fait qu'accentuer cette tendance. L’offre et les technologies dédiées aux vélos se multiplient (vélo en free floating, vélo électrique, locations de vélo par des enseignes comme Décathlon). En outre l’Etat propose un coup de pouce pour la répartition de votre vélo et plusieurs régions proposent même un soutien financier pour l’achat d’un vélo électrique.

Aussi, depuis début mai, une forte hausse de la fréquentation des pistes cyclables a été constatée en France: X2,4 par rapport à 2019 dans les zones périurbaines et  X3 dans les territoires ruraux (9).

Les ventes et locations de vélos devraient donc connaître une forte augmentation dans les 12 prochains mois.

_Tendance Durable. A moyen terme, dépendra des infrastructures routières.

 

20 tendances à scruter pour le “monde d’après” | Partie 2 : des jeux vidéos aux données privées20 tendances à scruter pour le “monde d’après” | Partie 2 : des jeux vidéos aux données privées

 

 

 

#15 L’essor de la voiture, mais sécurisée

Pour 72% de la population française, la voiture demeure le mode de transport principal, tous les jours (10) . On peut penser que cette part va encore augmenter ou du moins rester stable.

En Chine, l'intérêt pour les voitures neuves est en hausse : 72 % des habitants de régions les plus touchées et ne possédant pas de véhicule voudraient en acquérir un. 77% des Chinois ont déclaré que conduire des voitures au lieu de prendre les transports en commun pourrait réduire le risque d'infection (11). Mais l’intérêt des chinois se portent surtout sur des voitures favorisant une sécurité accrue : clé sans contact, système "intelligent "de purification d'air pour éliminer les bactéries et les virus, matériaux antibactériens…

_Tendance Durable. Corrélée au pouvoir d'achat

 

voiture

 

 

 

#16 Une communication générant de la confiance, adaptées aux nouveaux usages

Sur le fond, les marques devraient rechercher la confiance du consommateur et donc favoriser une communication basée sur la sécurité, la qualité des produits et services, leur utilité et l'engagement sociétal dans la mesure où ce dernier est prouvé et enclenché depuis un certain temps.

Sur la forme, dans un contexte d’augmentation de la consommation des divertissements à domicile et de l’usage des médias sociaux, on peut imaginer, pour certaines marques :

  • Une baisse de la publicité traditionnelle et un développement de campagnes ciblées sur le social media,  les plateformes de streaming, des actions de visibilité sur certains jeux vidéo communautaires.
  • Un développement du contenu serviciel : tutoriels en ligne, vidéos de conseil (Decathlon, L’Oréal), activités culturelles et créatives en ligne (Cultura)..
  • Une personnalisation et un ciblage plus fin des messages via les réseaux sociaux, l'emailing et les micro-influenceurs.
  • Un nécessaire réajustement permanent des campagnes digitales par AB testing et une analyse fine du ROI.

_Tendance ponctuelle. Dépendante de l'évolution de chaque secteur. 

 

 

#17 Des réseaux sociaux plus ludiques, plus communautaires et plus rigoureux

Au moins 3 tendances majeures se dessinent :

  • La prime aux réseaux sociaux ludiques de type TikTok centré sur l’activité de l'individu, le positif et moins sur ses interactions et sur ses “vanity metrics”.
  • La croissance des réseaux sociaux hébergeant des communautés thématiques, des groupes d'intérêts : l'éloignement social a contribué à développer des groupes d'échanges, d'entraides et de discussion sur Facebook, WhatsApp ou encore les bons vieux forums. Un retour aux basiques de l’internet des années 2000 en quelque sorte.
  • La nécessaire prise de position des réseaux sociaux sur les Fake News et sur la nature de leur contenu en général. A travers les 2 tendances qui s’opposent (Twitter signalant des tweets propageant des informations fausses ou valorisant la violence et le CEO de Facebook estimant qu’il n’a pas à être l'arbitre de la vérité), les dirigeants des réseaux sociaux, à l'instar de Snapchat, devront trancher, sous peine d’un délitement des opinions sur le monde politique et scientifique.

_Tendance Ponctuelle. Evolution rapide des réseaux sociaux

 

 

#18 Le développement des micro et macro- influenceurs

L’usage massif des réseaux sociaux et du Live, mais aussi le besoin d'interactivité et de personnalisation du contenu ont accru le poids des influenceurs, et des “home influenceurs”à l'occasion du confinement.

Sur Facebook, l'engagement avec leurs communautés a progressé de 37% (12).

Sur Instagram, on a remarqué une augmentation de 122% de la croissance moyenne des abonnés quotidiens des comptes des influenceurs en mars et avril surtout pour les domaines gym, fitness, sport (13) . Certaines marques comme Orange et Deliveroo ont fait appel à des influenceurs pour la visibilité et la viralité d’actions de solidarités envers les soignants.

_Tendance Ponctuelle



#19 Des entreprises aux comportement éthiques et responsables

On en a beaucoup (trop ?) parlé. De la PME au grand groupe, la crise a vu la réorganisation de certaines entreprises privilégiant la responsabilité sociale avant le profit et engageant des actions de solidarité fortes (collecte de fonds, fabrication de masques, gel…) . 62% des consommateurs déclarent qu’ils se tourneront vers des commerçants ayant œuvré positivement pendant le confinement. (14).

Mais ces marques doivent  être durablement engagées et vertueuses et en avoir fait la preuve auparavant, sous peine d’être taxées d'opportunistes. Ainsi la marque de mode Jules a enclenché sa démarche environnementale depuis l’année dernière et continue donc à communiquer sincèrement sur cet axe.

_Tendance Durable. 



#20 Une communication sensible sur la gestion des données privées au-delà de la santé

Depuis le 1er février, en France,  27 500 messages ont été postés par les internautes et 12000 articles (3) par les médias à propos des applications de traçage en général et StopCovid en particulier (1) . 

La crise du Covid-19 a exacerbé les tensions sur l'utilisation de données privées par des gouvernements, au sein des applications chargées de faciliter la détection de cas de personnes infectées ou présentant des symptômes. Ce type d'applications, vues comme très intrusives génère des peurs parfois irrationnelles et polarise le débat entre pro-technologies et fervents défenseurs des données privées,  de santé notamment.

Aussi, pour cette présente application comme pour les futures, les organisations, gouvernementales ou non, doivent travailler sur une communication irréprochable en terme de transparence et de pédagogie.

_Tendance Ponctuelle

 

 

Retrouvez les 20 tendances post-covid ainsi que :

-Les secteurs les plus mentionnés pendant la crise

-Le Top des marques tendances

-Une typologie des prises de parole des marques à l'ère du Covid-19 dans notre étude :

 

“Covid-19 et Monde d'après |  Tendances de communication des marques : retour à l’anormal ?”

New call-to-action

 

1.Rapport mensuel du NPD Group.

2.Morris Garrard - Futuresource

3.Etude Digimind sur les mentions des marques en lien avec toutes les thématiques de la crise Covid: virus, confinement, soignants, entreprises, emploi.  Mentions et citations  par des internautes “ordinaires” hors médias, journalistes, célébrités et macro-influenceurs. Sur les réseaux sociaux, blogs et forums. 16 mars-29 mai.

4. Hadopi          

5. Etude CNC      

6.Variety- mai 2020     

7. https://bit.ly/30wAk4Q

8.Enquête Globale Transport Île-de-France mobilités 2020

9.Association de collectivités Vélo et territoires.

10.Baromètre des mobilités du quotidien Première édition - 2019   ObsOco C:ronos

11.Enquête février 2020 par Ipsos

12. Source : Blog Influence Central

13.Etude HypeAuditor sur les sujets Instagram mars-avril 2020

14. Les conséquences du confinement sur les habitudes des Français . Kantar pour PwC France avril 2020

Ecrit par Christophe Asselin

Christophe est Evangeliste et Content Specialist @ Digimind. Fan du web depuis Compuserve, Netscape, Altavista, Ecila et les modems 28k, de l'e-réputation depuis 2007, il aime discuter et écrire sur les internets, les marques, les usages et les bonnes pratiques.