5 minutes de lecture
Christophe Asselin - févr. 17, 2020

Transformation numérique, une transition humaine perpétuelle

Guillaume Terrien revient d’un périple d’un an autour du monde pendant lequel il a rencontré une multitude d’acteurs de la transformation numérique afin de dresser un bilan général non-exhaustif de l’état digital des organisations.

 

Dans le cadre de la sortie du nouveau Guide des tendances digital, marketing, social média 2020 qui regroupe les articles, analyses et regards de plus de 30 spécialistes, nous  avons donc eu le plaisir de donner la parole à Guillaume Terrien. Il évoque son tour du monde à la rencontre des acteurs du numérique. Guillaume est en effet spécialiste en communication digitale corporate et consultant via sa société Word Digital People

 

Guillaume Terrien



Guillaume TERRIEN

Fondateur de World Digital People

 

 

 

 

Lors d’un périple d’un an à la rencontre des acteurs de la transformation numérique à travers le monde, j’ai eu le privilège de pouvoir étudier l’état de « santé digitale » des organisations sur quatre continents. Bien que le terme soit désormais souvent qualifié de « buzzword », il n’en reste pas moins vrai que la transformation numérique demeure l’une des grandes tendances de 2020 et des années à venir…

 

Des rues sans adresse qui freinent le développement du e-commerce au Myanmar aux habitudes de shopping « physique » dans les centre commerciaux australiens en passant par la crainte du blanchiment d’argent qui freine la digitalisation du système bancaire colombien, l’état de la transformation numérique mondiale est indéniablement impacté par les problématiques culturelles de chaque pays.

 

L’apparition et l’appropriation du numérique à travers les différentes révolutions « 1,2,3,4.0 » a fonctionné comme un accélérateur sans précédent de la mondialisation et des échanges commerciaux. Dans un monde où les biens et les humains circulent désormais presque aussi rapidement que l’information, les entreprises, quels que soient leur taille, leur secteur d’activité ou leur origine doivent désormais s’adapter à de nouveaux modes de fonctionnement ; « se transformer maintenant ou disparaître pour toujours », ainsi pourrait-on résumer la problématique mondiale qui touche actuellement toutes les organisations !

 

Des accélérateurs de start-ups vietnamiens aux multinationales implantées en Australie, des laboratoires de recherche « biotech » en Nouvelle-Calédonie jusqu’aux entreprises colombiennes de logistique, la transformation des systèmes organisationnels dans un monde numérique est un langage désormais universel que l’on appréhende à travers le triptyque « outils, procédés, humains ».

 

 

La transformation numérique est avant tout une transition humaine perpétuelle, aux quatre coins du globe

 

Si l’Histoire de chaque pays agit comme accélérateur - l’appréhension rapide des outils numériques de communication au Cambodge étant reliée aux expatriations en nombre à cause des mortels agissements des Khmers Rouges il y a presque quarante ans - ou comme un frein - comment développer le e-commerce au Myanmar lorsque le taux d’équipement d’une population en carte de crédit est aussi faible ? -, il n’en reste pas moins vrai que la transformation numérique est une réalité pour tous. Une réalité souvent confrontée à une problématique majeure : le « non-alignement » de ce triptyque complexe dont les rouages sont composés de connaissances technologiques aussi bien que d’empathie managériale.

 

Premier témoin de ce « non-alignement » qui s’est créé un peu partout : une « dette transformationnelle » dont les causes sont aussi nombreuses que les problématiques business. Du chef d’entreprise qui acquiert un CRM sans savoir comment l’intégrer dans son business model, aux startupers ambitieux qui lancent le « nouveau Uber » sans que le pays ne possède les infrastructures logistiques nécessaires, aux collaborateurs angoissés par le changement  technologique et abandonnés par leur top management, cette dette est une réalité partout, tout le temps.

 

Le numérique et la horde d’innovations technologiques qu’il a fait naître ne sera jamais la « raison d’être » d’une entreprise ! Le numérique reste un outil dont il faut savoir user pour optimiser le fonctionnement de son organisation, de son implantation technique au sein de cette dernière jusqu’à la formation professionnelle et l’accompagnement obligatoire qu’il nécessite au coeur des équipes opérationnelles. Ainsi, parler de transformation numérique, c’est avant tout parler d’humains car ils sont la racine de cette transition permanente.

 

A l’heure où le traitement de la data n’a jamais été aussi rapide, où l’intelligence artificielle permet d’automatiser nombre de tâches, où l’IoT transforme les modes de consommation, le temps s’est accéléré et est en passe de devenir la première richesse des organisations. Dans ce cadre spatio-temporel fluctuant, une seule réalité demeure : l’obligation de s’adapter et d’adapter les modèles économiques et managériaux des entreprises de manière régulière et continue. Se transformer maintenant, quel que soit le pays, c’est accepter d’être en perpétuelle transition, en recherche continue de l’optimisation technologique et de l’accompagnement humain. La transformation numérique échappe à l’instant présent.

 

Cette réalité est d’autant plus évidente lorsque l’on considère que de nouvelles problématiques économiques, juridiques et sociales apparaissent chaque jour. Nous parlons aujourd’hui de transformation dans un monde numérique et, pourtant, demain déjà, il faudra également y accoler l’adjectif « écologique » car, c’est un fait, la consommation énergétique liée à l’usage des technologies est une nouvelle dette que l’humain devra régler sous peine de disparaître. Une (r)évolution supplémentaire qui montre à quel point les responsables des organisations se doivent d’anticiper les usages de demain, tout en intégrant ceux d’aujourd’hui. La transformation numérique est avant tout une transition humaine perpétuelle, aux quatre coins du globe. En 2020, vouloir s’y soustraire n’est plus une option ! 

Je télécharge le Guide Tendances 2020  en Digital et Social Media

 

 

Retrouvez d'autres tendances de spécialistes dans le Guide des tendances digital, marketing, social média 2020 

 

Ecrit par Christophe Asselin

Christophe est Evangeliste et Content Specialist @ Digimind. Fan du web depuis Compuserve, Netscape, Altavista, Ecila et les modems 28k, de l'e-réputation depuis 2007, il aime discuter et écrire sur les internets, les marques, les usages et les bonnes pratiques.