5 minutes de lecture
Christophe Asselin - févr. 9, 2021

[Tendances 2021] Fragmentation du monde et Splinternet

Claire Renault, Directrice Conseil chez Digimind,  nous suggère de prendre du recul sur la fragmentation du monde et des internets.  Un article réalisé dans le cadre du nouveau Guide des tendances 2021 en digital, marketing & social média qui compile les points de vue, articles et analyses de de 35 spécialistes. Mais c'est quoi au juste le "splinternet" ? 

 

Je télécharge le Guide Tendances 2021 en Digital et Social Media

 

 

 

Claire Renault Ces derniers mois, la fragmentation du cyberespace (splinternet) semble avoir encore accéléré. Voici un retour rapide sur quelques événements marquants :

La liste des initiatives gouvernementales de ce type pourrait s’allonger dans l'année à venir. Chaque nation qui fera le pas vers la consolidation de ses frontières numériques, aura probablement des raisons uniques et bien  spécifiques de le faire, justifiées le plus souvent par la défense des pouvoirs régaliens.

On peut s'interroger sur les conséquences directes pour les entreprises et les individus d'un “splinternet” largement déployé. Parmi les plus fréquentes citées par les experts : le frein à l'innovation , les investissements en berne  (par exemple, lors de l'action des USA contre TikTok cet été, l'application chinoise a perdu des millions de revenus publicitaires), des informations réduites et restreintes à une vision culturelle unique…

 

 

 

Vue depuis la fenêtre du marketing

Si l'on se focalise sur le secteur du marketing, on peut facilement imaginer l’impact en termes concrets. Par exemple, pour les entreprises internationales, les publics d'une campagne multicanal seront de plus en  plus difficiles à toucher en raison de la difficulté, voire l'impossibilité d'accès à certains médias sociaux. À l'inverse, imaginons un instant l’émergence d’un nouveau réseau social révolutionnaire et prometteur, déployé en Inde par exemple, mais bridé car réservé à la nation indienne, les stratégies marketing des multinationales ne pourraient alors pas facilement inclure cette innovation.   

 

 

 

Un protectionnisme numérique à risques

Alors verra-t-on arriver cette année  plusieurs Internets, sur fond de “guerre froide” de la tech? Ou assistera-t-on à un sursaut de la part des nations prônant l’Internet libre, avec une réelle coopération sur le plan international? Selon Nicolas Brien, Directeur Général de France Digitale, le changement de présidence aux Etats-Unis pourrait être une opportunité de mettre fin au schisme transatlantique: “ la campagne présidentielle américaine aura permis aux Américains de réaliser à quel point Internet a besoin d'être pacifié". (Les Echos du 9 novembre). 

 

Une vision commune et globale est nécessaire afin d'éviter un protectionnisme numérique qui conduirait à une désintégration du monde de la tech. On peut même pousser l’enjeu plus loin et l’associer à un défi crucial : celui de l’environnement et de la neutralité carbone. Une coopération internationale pourrait permettre dès la COP 26 de Glasgow en novembre 2021, aux  Américains et Européens de porter leur ambition jusqu'à inclure l'impact environnemental du numérique dans l'Accord de Paris. Car selon Nicolas Brien, la neutralité carbone ne pourra pas être atteinte sans une action mondiale au niveau du numérique, qui représente une part croissante de l'émission de gaz à effet de serre.

 

 

 

Quelles solutions ?

En 2019, TechCrunch annonçait déjà le splinternet et proposait des pistes pour se prémunir de ce risque comme la mise en place d'un système de surveillance transparent garantissant que toutes les ressources d'Internet soient facilement accessibles à tous les citoyens (un système de ranking pour les bons élèves et des incitations/conséquences pour les moins bons). Un autre axe portait sur la collaboration renforcée des Nations Unies avec les plus grands acteurs du web. 

A l’image de la conquête spatiale, qui fut une conséquence de la guerre froide et a finalement abouti à une coopération internationale durable, on ne peut qu’espérer un tournant prochain vers une coopération globale et efficace au sein du cyberespace pour un Internet libre, sécurisé et durable.

Retrouvez l’article de Claire Renault avec 34 autres experts dans le Guide Tendances 2021 en Social Media et Marketing.

 

 

Le Guide Tendance 2021 en Social Media, Digital et Marketing

Je télécharge le Guide Tendances 2021  en Digital et Social Media

Ecrit par Christophe Asselin

Christophe est "Evangeliste" et Content Specialist @ Digimind. Fan du web depuis Compuserve, Netscape, Yahoo!, Altavista, Ecila et les modems 28k, de l'e-réputation depuis 2007, il aime discuter et écrire sur les internets, les marques, les usages et les bonnes pratiques.