6 minutes de lecture
Aline Deconchat - avr. 14, 2020

Confinement : 65% des 18-30 ans rencontrent des difficultés à poursuivre leur activité

Via leur Baromètre “#MoiJeune, confiné et demain ?”, 20 Minutes et OpinionWay se sont intéressés aux 18-30 ans et leur perception concernant l’après crise de la crise sanitaire liée au Covid-19. Plus de 600 individus ont été interrogés sur leur état d’esprit, leur moral et leurs aspirations.

Nous vous avions déjà parlé du Baromètre #MoiJeune réalisé par 20 Minutes et OpinionWay à l'occasion de sa 7ème édition en janvier dernier. Cette fois, le baromètre prend le pouls des jeunes en situation de confinement.

 

 

L’inquiétude des 18-30 ans

 

Lorsque l'on demande aux 18-30 ans s’ils sont plus inquiets pour eux ou pour leurs proches, ils répondent sans hésiter pour leurs proches. Il leur a été demandé de noter leur inquiétude sur 10, et quand il s’agit d’eux la note moyenne est de 3.6/10, contre 6.9/10 pour leurs proches.

 

On note une différence de note et donc d’appréciation en fonction du genre et de l’âge pour la note personnelle : 4.1/10 par les femmes contre 3.2 par les hommes ; 4.8 est la note moyenne donnée par les 28-30 ans contre 3.1 pour les 18-22 ans.

 

Les femmes sont aussi plus inquiètes quant il s’agit de leurs proches : leur note moyenne est de 7.2/10 contre 6.5 pour les hommes. À noter que cette inquiétude ne change pas en fonction de l’âge des répondants.

 

 

 

L'impact sur les différents aspects de leur vie

 

À la question “Dirais-tu que la semaine passée, chacune des choses suivantes s’est améliorée, s’est dégradée ou n’a pas changé ?”, 47% des sondés répondent que leur moral s’est dégradé. Ce pourcentage est la moyenne des 32% d’hommes qui ont exprimé ce ressenti et des 60% de femmes ayant aussi répondu que leur moral s’est dégradé. Les femmes semblent plus affectées par cette crise.

 

Les répondants sont 32% à trouver que leur situation professionnelle s’est dégradée alors que les résultats de cette étude mettent aussi en avant 33% des sondés qui ont vu leur situation financière s’améliorer.


Cette étude expose un autre fait surprenant : 22% des interrogés estiment que leurs relations familiales se sont améliorées depuis le confinement, dont 27% appartenant à la catégorie 18-22 ans.

 

 

 

Le fonctionnement des entreprises, le ressenti des 18-30 ans

 

65pourcents difficultesSource : Quel que soit ton statut, est-ce que tu arrives à poursuivre ton activité ? - Baromètre “#MoiJeune, confiné et demain ?”, 20 Minutes et OpinionWay 

 

Vu cette situation compliquée, 65% des répondants disent rencontrer des difficultés à poursuivre leur activité. Les 23-27 ans sont ceux qui pâtissent le plus de cette situation, en étant 39% à indiquer qu’ils rencontrent des difficultés.

 

 

De notre source Digimind Historical Search, la plateforme de Digimind dédiée à l'analyse des médias sociaux dans le passé, la plupart des tweets de salariés ont un sentiment négatif. En effet, ces personnes font part de leur incertitude quant à l'avenir de leur travail, voire de leur entreprise. Certaines expriment aussi leur désarroi face à la gestion quelques fois douteuse de la crise Covid-19 par leur entreprise : "Bon ben voilà, mon entreprise s'arrête pour 15 jours minimum, nous voilà au chômage technique. Le cabinet de ma dentiste ferme aussi. Le confinement que #Macron ne voulait pas s'organise de lui même. Même la mairie de ma ville fera porte close dès demain. #COVID19france"

 

Les personnes s'exprimant en positif sur la situation évoquent principalement une anticipation de la crise avec l'achat dès janvier de masques pour protéger les salariés : "Mon entreprise Japonaise a décidé fin janvier d'en acheter pour tout le personnel ils sont arrivés début février. On les a distribué avant le confinement. 50 masques pour chaque salarié .De nombreuses entreprises ont fait comme nous. Le virus n'allait pas s'arrêter à la frontière"

 

La gestion de la crise par l’employeur

 

gestion crise entrepriseSource : Considérant ton entreprise, que dirais-tu ? - Baromètre “#MoiJeune, confiné et demain ?”, 20 Minutes et OpinionWay

 

81% des répondants à l'étude estiment que leur entreprise gère relativement bien cette situation de crise, dont 56% considèrent que cette dernière “gère plutôt bien la crise, malgré les difficultés elle cherche des solutions pour épargner les salariés”. 1% uniquement indique que leur entreprise “a une gestion catastrophique de la crise, faillite ou licenciements en masse sont au programme”.


Sur les 81% des personnes qui estiment que leur entreprise gère relativement bien cette situation de crise, ils sont 91% d’hommes, sans explications supplémentaires de la part de cette étude. Il en va de même pour les 18% des répondants pour lesquels leur entreprise gère plutôt mal la crise : cette moyenne est composée de 8% d’hommes et 27% de femmes.

 

Les répondants à l’école/à l’université, ils ne sont que 64% à estimer que leur institution gère bien cette crise. L’étude n’expose pas plus de précisions socio-démographiques quant à ces résultats.

 

 

 

New call-to-action

 

 

 

Le fonctionnement du monde une fois la crise passée

 

image 78pourcentsSource : Une fois que nous serons sortis de cette crise du Covid-19, est-ce que tu penses que le monde va refonctionner comme avant, et Est-ce que tu le souhaites ? - Baromètre “#MoiJeune, confiné et demain ?”, 20 Minutes et OpinionWay

 

Quand à peine plus de la moitié des sondés (54%) répondent qu’ils souhaiteraient changer des choses dans leur vie post-confinement, nous remarquons que ce sont surtout les femmes, avec 64%, qui le souhaitent, et principalement entre 28 et 30 ans.


En parallèle, à la question “Une fois que nous serons sortis de cette crise du Covid-19, est-ce que tu penses que le monde va refonctionner comme avant ? ”, 60% des 18-30 ans estiment que non. Cependant, 78% admettent le souhaiter.

 

De plus, plus l’âge des répondants est élevé et plus ils sont nombreux à penser que le monde va fonctionner comme avant.

 


Le fonctionnement des domaines

 

Concernant le fonctionnement des domaines de la santé, des relations entre pays européens, du système économique, de la solidarité, des lois et droits du travail, et de la manière de gouverner et de faire de la politique, 84% des 18-30 ans pensent que la gestion de notre domaine de la santé changera à l’issue de cette crise.


Le domaine pour lequel seulement 43% des sondés pensent qu’il va changer est celui de la manière de gouverner et de faire de la politique.

 

 

Découvrez Digimind Social

 

Ecrit par Aline Deconchat

Aline est une social media lover et aime comprendre les différentes utilisations qui en sont faites. D'abord tombée dans la marmite du marketing avec ses études, elle s'intéresse aux interactions entre les personnes mais admet apprécier quand elle peut apporter sa pierre à la conversation.