4 minutes de lecture
Claire Renault - janv. 27, 2020

2020, année héros-éthique : l’année où le fondateur de Wikipedia sauva la démocratie

A l'occasion de la sortie du nouveau Guide des tendances digital, marketing, social média 2020 qui regroupe les points de vue, billets et articles de plus de 30 spécialistes, j'ai eu le plaisir de contribuer à travers ce regard consacré à l'éthique et aux réseaux sociaux.

 

L' année 2020 s’ouvre sur un nouveau rebondissement de l’affaire Cambridge Analytica, le Brésil infligeant à Facebook une amende d’1,5 million d’euros pour “pratiques abusives”. De son côté, le compte anonyme @HindsightFiles dévoile des informations sur l’implication de Cambridge Analytica auprès de 68 pays, l’affaire n’en est donc vraisemblablement qu’à ses débuts. 

 

Et ainsi se ravive le débat éthique autour des “géants de la surveillance” que sont les grands réseaux sociaux traditionnels, Facebook, Twitter,... A noter que les plus récents comme TikTok ne sont pas épargnés par les scandales au sujet de la collecte de données personnelles.

 

 

Je télécharge le Guide Tendances 2020  en Digital et Social Media

 

 

 

En 2019, bon nombre d’actualités sont venues alimenter ce débat, y associant parfois des initiatives concrètes, pouvant être perçues comme un énième pari désespéré de sortir d’un système que l’on ne contrôle plus. Parmi celles-ci, on notera le lancement tout récent de la plateforme WT:Social, dont le père n’est autre que Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia. Wt:social se rêve en alternative éthique à Facebook. Fidèle à ses principes, ce réseau social est exempt de publicité, participatif et base son modèle économique sur les donations. Wales s'érigera-t-il au rang de super-héros du digital éthique ? Comme tout réseau social, sa viabilité dépendra cruellement du seuil critique d’utilisateurs. Or, les initiatives passées n’ont pas connu le succès escompté. Un exemple parmi d’autres, Vero, “le réseau social qui voulait bousculer l’écosystème actuel” avait relevé le défi il y a deux ans et quelques mois plus tard, tombait dans un quasi oubli, loin de la révolution rêvée . WT:Social connaîtra-t-il le même sort ? Avec 500 000 inscriptions en un mois, on peut considérer un démarrage plutôt prometteur.

 

Wt:social se rêve en alternative éthique à Facebook

Wt:social se rêve en alternative éthique à Facebook


Ces élans vers des plateformes sauveuses de la démocratie suscitent toujours un vif intérêt chez les journalistes, et sont donc mis en lumière auprès du grand public. Au global les questions éthiques qui gravitent autour des réseaux sociaux et des GAFA font de plus en plus l’objet d’enquêtes au sein des rédactions (“J’ai testé une semaine sans GAFA” Aujourd’hui en France, 11/10/19; “Ma vie sans Google”, La Croix, 29/12/19).   

 

Mais face à la défiance envers les médias, ce souci de l'éthique répond-il à une véritable attente de la population ? Ou n'est ce que le reflet d'interrogations circulant au sein d'une même sphère, d'un microcosme ? Le rejet du “si c’est gratuit c’est toi le produit”, de la manipulation de l’opinion, est-il si fort aux yeux de tout un chacun qu’il est prêt à abandonner la connexion avec une partie de ses amis en quittant brutalement Facebook pour se tourner vers une nouvelle plateforme avec l’impression d’être invité à une fête où il ne connaît personne ? Les sondages d’opinion continuent de prouver une tendance à la hausse : les consommateurs orientent encore et toujours davantage les problématiques sociétales et environnementales dans leurs critères d’achat. 

Parallèlement, les conversations sur le web à propos de l' “éthique” ont progressé de 39% en 2019 comparativement à l’année précédente (1) .

Les transitions sont lentes, et si WT:Social relève le défi, marquant cette année le coup d’envoi de l'avènement des plateformes d'un nouveau genre, les marques auront de nouveaux défis à relever pour la prochaine décennie. 

 

Retrouvez d'autres tendances de spécialistes dans le Guide des tendances digital, marketing, social média 2020 

 

(1) +39% de conversations sur le sujet de l’éthique (scope France, anglais , source Digimind Historical Search, tous médias en ligne) entre 2019 et 2018.

 

 

Ecrit par Claire Renault

Claire est Directrice Conseil chez Digimind. Diplômée en journalisme, elle est spécialiste en market intelligence et analyse media.