Meetic : un nom devenu mythique sur le web ?

Camapagne Meetic

Quel est le point commun entre Bic, Frigo, Bottin, Caddie, Coton Tige, Kleenex, et Bikini ? Ce sont tous des antonomases, des noms propres utilisés comme noms communs ! Et Meetic semble désormais faire partie de cette liste. Voici une des informations qui ressort de notre étude sur Meetic réalisée grâce à notre logiciel de Social Media Monitoring – Digimind Social – sur la période du 17 décembre au 26 janvier 2015 (plus de 10 000 mentions), pile au moment de la nouvelle campagne publicitaire !

Au nom de Meetic

En octobre 2014, les éleveurs de bovins se réjouissent du lancement du site « trouverlebontaureau.com » qui recense de nombreux profils de vaches et de taureaux dans l’optique d’agrandir les troupeaux. Les internautes et les sites de presse s’empressent d’y voir le « Meetic pour les vaches » (370 mentions). On comprend alors que Meetic apparaît comme la référence des sites de rencontres, au point de désigner leur ensemble. Plus largement, « le Meetic » est devenu une expression commune synonyme d’ « entremetteur » ou tout simplement d’ « intermédiaire ».
Ainsi, Paul-François Fournier, le directeur exécutif de l’innovation de BPI France veut promouvoir et consolider un réseau de start-ups en France sous le nom de « Le Hub », qu’il surnomme déjà dans une interview à La Tribune « le Meetic des startups et ETI françaises. » (48 mentions). De même, la start-up « RencontreUnArchi.com » a la vocation affichée sur le web de devenir « le Meetic de l’architecture d’intérieur », et de rapprocher les particuliers et les professionnels du secteur (82 mentions). Et, nombreux sont les exemples de services ou d’organisation de mise en relation entre personnes ou entités qui sont désormais « des Meetic ». Enfin, la langue français ne cesse de s’enrichir au fil des générations, un nouveau synonyme de « draguer » est né : « être sur Meetic », et ce indépendamment du site Internet, sur le web ou non. L’expression est souvent utilisée sous la forme de « se croire sur Meetic », … et plutôt de manière péjorative.

1

Meetic a une nouvelle campagne (un peu timide)

Pour Meetic, la saison des amours c’est en décembre ! Du 13 au 19 décembre, le site de rencontres lance une campagne d’affichage dans Paris, couplée dès le 17 décembre d’une diffusion sur internet de son spot « Love your imperfections », puis à partir du 26 décembre d’une campagne TV.
On comptabilise plus de 1100 publications à ce sujet, soit seulement 10% de l’ensemble des mentions étudiées. En effet, Meetic est victime de son succès : beaucoup de verbatim sont liés au fait que le nom du site soit à présent une antonomase. On ne dénombre qu’un article de presse consacré à cette nouvelle campagne, sur CB News, et 2 articles de blog s’intéressant à la musique du spot (« See you all » signée Koudlam). La quasi-totalité des mentions proviennent de Twitter (95%) et dans une moindre mesure de Facebook (4%). Les internautes se plaisent à partager la vidéo et la phrase associée « Si vous n’aimez pas vos imperfections quelqu’un les aimera pour vous ». Cette nouvelle campagne du professionnel de l’amour est bien accueillie dans la grande famille du web puisque 96% des publications la saluent. A noter que 7 mentions rapprochent cette campagne « Love your Imperfections » de celle d’Intermarché « Les Fruits et Légumes Moches ».

2

leg

Les réseaux sociaux : des amis, des amours, des emmerdes ?

On peut s’étonner de ne trouver que le seul concept clé « Amour » comme terme positif se rapportant aux relations homme-femme, … à travers seulement 210 mentions qui cite le mot « Amour » au sujet de Meetic ! Toutefois, les mots moins glamour tels que « Vaches » ou « Chiant » ne caractérisent aucun des deux sexes. Le premier est généré par le lancement du « Meetic pour les vaches ». Le second, comme « Confondent », provient des tweetos agacés par les internautes utilisant Twitter dans le but de trouver l’amour ou du moins de draguer. D’ailleurs, le concept clé « cru » apparaît grâce à la conjugaison de se croire sur Meetic, très répandue sur le web : « il s’est cru sur Meetic », « il a cru que Twitter c’était Meetic » …
Plus généralement, les internautes échangent à propos du rôle des réseaux sociaux dans les relations amoureuses. Opportunité de rencontrer son âme-sœur ? Ou son amant/ sa maîtresse ? Fragilisation du couple par la dimension publique de l’intimité exposée sur Facebook notamment ? Certains voient un changement sociétal du rapport au couple incarné par Meetic, mais aussi par ses concurrents qui apparaissent dans les concepts-clés tels qu’Aum (Adopte Un Mec) ou Badoo.

3

Pas de relation affichée entre les pics de mentions et la campagne publicitaire

Les hauts et les bas du nombre de mentions ne semblent pas liés aux temps forts de la campagne publicitaire (les 13, 17 et 26 décembre). Les pics des 27-29 décembre sont créés par l’attroupement des multiples publications dédiées au site trouverlebontaureau.com. Le 2 janvier, les internautes s’expriment particulièrement autour de la nouvelle publicité TV de Meetic : beaucoup l’apprécient. Le 6 janvier, BFM est heureux d’annoncer aux célibataires des sites de rencontres que le mois de janvier leur est plus favorable. Le 10 janvier, il n’y a pas de publication particulière justifiant le regain d’intérêt pour Meetic. Le 18 janvier, Huffington Post révèle que pour « pour la génération Y, la solitude n’est plus une tare ». Le 25 janvier, le site de Poker en ligne Winamax Sports expérimente le newsjacking en publiant « Ces rendez-vous Meetic qui tournent mal : “Au fait, c’est quoi ton prénom, déjà ?” » accompagné de la désormais célèbre scène de Zlatan regardant le nom du maillot d’un joueur de l’ASSE sournoisement.

7

Les sites de news : je t’aime moi non plus ?

90% des mentions concernant Meetic sont émises depuis les réseaux sociaux ! En effet, les sites de news délaissent le site de rencontres et ne s’intéressent pas à sa nouvelle campagne publicitaire. Les 85 articles de la presse en ligne utilisent principalement « Meetic » comme antonomase ou cite son fondateur, Marc Simoncini comme investisseur de différents projets. Finalement, peu de ces articles sont véritablement dédiés à Meetic, mais ils sont très visibles : s’ils représentent 1% du total des mentions, ils en captent 50% de l’audience. En revanche, l’ensemble de ces articles de news sont massivement relayés sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter, à l’instar des publications consacrées au « Meetic pour les vaches ». Nombre de mentions sur Twitter alimentent la tribune des internautes qui dénoncent la dérive des tweetos à y chercher l’amour. Enfin, les forums (Comment Ca Marche et Game Kult principalement) s’imposent en troisième position avec 9% des mentions. Ce sont des conversations autour de promotions à la souscription sur le site internet ou concernant les virus publicitaires. C’est également une plateforme privilégiée des internautes pour échanger sur leurs vies amoureuses.

8

Les influenceurs (plutôt) secrets de Meetic

Le classement des 10 premiers influenceurs Twitter au sujet de Meetic se compose principalement d’anonymes qui diffusent les articles de presse. Nous retrouvons tout de même les comptes du magazine Glamour et du site E-Marketing.fr sous le charme du clip publicitaire. La BPI France est présente dans le top 10 par sa volonté de créer « un Meetic » destiné aux start-ups.

9

Meetic devenu mythique ?

Meetic bientôt dans le dictionnaire ? Cette étude révèle que Meetic est devenu la référence voire le symbole des sites de rencontres. C’est pourquoi il est largement cité à l’occasion d’articles sur les relations amoureuses de notre société actuelle. Bien au-delà de ce secteur d’activité, la marque incarne la mise en relation au point d’être couramment utilisée pour désigner tout type de médiation ou d’intermédiaire. Ainsi, Meetic semble être largement adoptée par le web qui par ailleurs salue vivement sa nouvelle campagne de publicité.

A propos de Digimind :

Digimind est leader des logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring.
Présent sur quatre continents, Digimind bénéficie d’une expérience de plus de 15 ans dans la veille, le social media monitoring et l’e-réputation. Via sa connaissance du marché du logiciel et de l’innovation, Digimind a développé une technologie puissante, facilitant l’analyse, l’écoute du web et le marketing d’influence pour des centaines d’entreprises dans le monde.

Suivez-nous via nos actualités, sur Facebook, Slideshare et Twitter !
Feed Facebook slideshare-blueTwitter

 

Téléchargez nos ressources gratuites !

 

 

Jerome Maisch
Marketing Manager @digimindci. Passionate about big data & social marketing. Photography, music and hiking lover

Laisser un commentaire