Après l’entretien avec Guillaume de Lacroix, CMO de La Fourchette, dans le cadre de la sortie de notre guide Tendances Food 2018-2019, l’avis des experts, nous avons interviewé Thomas Fournier, Directeur Digital de l’agence SOPEXA, agence de communication internationale spécialisée food, drink et lifestyle.

Voici quelques extraits.

#Quels sont aujourd’hui les grands enjeux des marques de boissons/food  ?

Tout ce qui est nutrition-santé constitue un vrai sujet, la tendance est en effet au healthy food, avec notamment le credo « fit is the new slim ». Sopexa est partenaire d’Ecotrophelia et les prix de cette année ont récompensés majoritairement des innovations autour du  snacking et de la mobilité saine. Le flexitarisme est également un vrai sujet… Au global, le consommateur s’engage davantage, consomme et s’exprime en fonction de ses valeurs et souhaite de la qualité à prix abordable.

 

#Quels sont les apports du digital (applications, plateformes) dans les pratiques de consommation ?

Il y en a tellement ! Le digital parvient à lier maintenant tous les touchpoints de l’écosystème des consommateurs, de la présence à l’esprit (découverte du produit, de la gamme du service…) jusqu’à l’advocacy en passant par le drive-to-store  et le one to one. Il existe maintenant des applications qui couvrent de très nombreux besoins dans le secteur alimentaire : On peut citer l’assistance, la prévention (applis pour scanner ses produits, suivre un régime, éviter des allergènes…), la comparaison, le partage d’expérience, l’achat…

Pouvez-vous  donner des exemples ?

Pour la connaissance des produits que l’on achète, on peut citer l’application Yuka  qui permet de scanner les produits afin de savoir si d’un point de vue nutritif, ils sont bons pour soi. Ils sont ainsi positionnés sur une échelle de “médiocre” à “bon” pour sa nutrition  : cela aide tout simplement à manger un peu mieux, en tout cas de freiner les mauvaises habitudes.

Pour l’organisation, j’ai découvert aussi récemment l’appli JOW qui permet de planifier les repas. Le créateur est un papa qui s’est rendu compte avec l’arrivée de ses enfants, que les dîners improvisés avec sa femme, c’était fini, et qu’il fallait  prévoir désormais des menus à l’avance. L’appli permet donc de consulter des recettes : l’utilisateur sélectionne alors les recettes de son choix et l’app se charge de “commander” automatiquement les ingrédients nécessaires chez Monoprix qui vous les livre ensuite.

Il existe aussi des applications dédiées au suivi de régimes, au suivi des allergies et des intolérances. Elles vous alertent par exemple sur la présence de gluten, ou d’un niveau de sel trop élevé par rapport à votre régime,  ou de sucre trop important par rapport à votre diabète

[…]

 

Retrouvez l’intégralité de son interview dans notre nouvel ebook : Tendances Food 2018-2019, l’avis des experts.

FOOD + DRINK : L ' avis des experts Tendances 2018-2019

#Existe-t-il des pratiques notables sur les médias sociaux (partage des plats, restaurants, partage des moments de consommation) ?

Le mok-bang

Une […]  tendance vidéo est à noter. Elle vient  de Corée du Sud : Le “mok-bang” consiste à se filmer en train de manger, généralement de grandes quantités, le plus souvent en temps réel. A noter que dans des pays comme la Corée, les gens mangent le plus souvent seuls. Le repas à table, en famille, que nous connaissons bien en France n’est pas forcément répandu dans de nombreux pays.

Cette pratique du mok-bang est souvent le fait de jeunes femmes qui vont manger devant leur caméra, et gagner leur vie de cette manière, car les spectateurs peuvent donner de l’argent pendant la diffusion. Certaines gagnent ainsi 500 dollars par jour !

La démocratisation du Food Porn

Au départ, le foodporn est une tendance tout de même un peu élitiste. La photo culinaire est un sujet à part entière, réservé aux photographes spécialisés disposant d’un matériel et d’un studio dédiés, pour réaliser de très belles photos destinées aux magazines spécialisés et livres de cuisine que nous avons connu dans notre enfance.

Le foodporn est maintenant devenu une tendance massive, qui ne relève pas du tout d’une mode mais constitue un mouvement de fond :  Tout le monde a maintenant la possibilité – avec son smartphone par exemple – de photographier son plat chez soi, au restaurant… pour le partager. Les réseaux sociaux sont devenus “la plus grande table du monde”.

C’est une tendance d’ailleurs assez clivante :  certains restaurateurs vont l’interdire, invoquant par exemple le droit d’auteur et la non reproduction de leur œuvre culinaire sur internet, d’autres au contraire vont encourager cette pratique, et la favoriser en mettant en œuvre une lumière et des plats “instagrammables”.  Il existe donc un vrai débat sur ce sujet !

“Les habitudes de consommation des plus jeunes générations ? Nomadisme, flexitarisme, infidélité aux marques, curiosité, ouverture…”


#
Les plus jeunes générations ont-elles des habitudes de consommation spécifiques ?

Nomadisme, flexitarisme, infidélité aux marques, curiosité, ouverture : nouvelles textures, nouvelles saveurs… besoin de renouvellement mais sans oublier la notion de plaisir, même quand ils recherchent des produits sains. La qualité est généralement un acquis.

Dans un monde de plus en plus globalisé, il existe pour autant des tendances locales. L’enjeu est pour les marques de les prendre en considération pour mieux intégrer leurs produits à la consommation de la cible.[…]

#Quel est votre regard sur les mouvements stratégiques dans le secteur du Retail Alimentaire (Amazon, Monoprix…) ?

L’accord Google Carrefour apparaît plein de sens et très intéressant pour les consommateurs : il permet de mettre en avant les produits Carrefour sur différentes plateformes de l’écosystème de Google : Google Shopping évidemment, mais aussi Google Assistant, qui démontre que la recherche par la voix va constituer un canal essentiel dans les années à venir avec une utilisation en train de devenir massive.

L’accord est aussi remarquable car les 2 parties se sont engagées à développer des programmes d’innovation en commun.

Par ailleurs, la relation prévoit un volet d’intégration incluant la formation par Google de plusieurs centaines de collaborateurs aux domaines data et digital. Ce retailer a compris qu’il devait avancer collectivement sur le digital pour réellement proposer de la valeur. […]

 

Retrouvez l’interview complète de Thomas Fournier et celles de Facebook, LaFourchette, Instagram… dans notre nouvel ebook dédié aux tendances Food 2018-2019 :

Téléchargez le guide gratuit Tendances Food 2018-2019 par les experts

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.