A l’occasion de la sortie de notre nouvelle étude Les enceintes à commandes vocales sur les médias sociaux en France”, nous nous sommes intéressés aux chiffres et tendances du marché de la voix, de la recherche vocale et des assistants vocaux en France et dans le monde.

La voix : un marché en plein essor

Les applications et les attraits des consommateurs pour la voix, que cela soit pour les commandes ou la recherche d’informations sont en très fort développement. En témoignent de nombreux chiffres : Dès 2016, les recherches vocales sur Google ont été multipliées par 35 par rapport à 2008 (Google). Environ 30% des recherches seront effectuées sans un écran d’ici 2020 (Gartner). On parle donc ici d’assistance vocale à partir d’interfaces comme les enceintes connectées et non plus de smartphones.

Les recherches vocales

Attention à ce chiffre :

” 50% des recherches se feront par la voix d’ici 2020 ”. Cette statistique, certainement la plus connue concernant ce marché est…inexacte. Attribué à tort à Comscore, cette prédiction provient en fait d’une interview de Andrew Ng, alors Chief Scientist chez Baidu. Il a déclaré alors, en 2014 que ”Dans cinq ans, au moins 50% de toutes les recherches se feront au moyen d’images ou de la voix “, ce qui n’est pas la même chose!

Au moins 50% de toutes les recherches se feront au moyen d'images ou de la voix
“Au moins 50% de toutes les recherches se feront au moyen d’images ou de la voix”

Néanmoins, le fort dynamisme de la recherche vocale est indéniable : 

1. Ainsi, 1 possesseur sur 2 de smartphone utilise sa recherche vocale et 1 sur 3 le fait quotidiennement.
40% de ces utilisateurs de la recherche vocale envisage l’achat d’une enceinte à commande vocale (Comscore). En 2016 déjà, Sundar Pichai déclarait lors de Google I/O que 20% des recherches faites via Google App sur Android aux USA étaient vocales.

Dès 2016, 20% des recherches faites via Google App sur Android aux USA sont vocales
Dès 2016, 20% des recherches faites via Google App sur Android aux USA sont vocales

Les raisons de cet engouement pour la “voix”

Pour une raison pratique évidente : En une minute, l’humain peut énoncer 150 mots mais seulement taper 40 mots.

2. La rapidité d’action est la première motivation donnée par les utilisateurs de la recherche vocale (à 43%).

Les motivations pour utiliser la recherche vocale (16-34 ans) - GlobalWebIndex
Les motivations pour utiliser la recherche vocale (16-34 ans) – GlobalWebIndex

En outre, pour certains usages, la voix est indispensable, les mains étant occupées à faire autre chose : utiliser la voix en conduisant est la 2ème raison d’usage pour 42% des utilisateurs. Ainsi, l’Echo Auto, un dispositif à installer dans sa voiture pour profiter d’Alexa d’Amazon annoncé en septembre 2018 pour les USA a déjà généré  plus d’un million de précommandes. Un tel boitier ne constitue que les prémisses des commandes vocales dans les voitures : les constructeurs vont bientôt intégrer Alexa directement dans la construction de leur véhicule.

 

Europe et France : encore une faible adoption des assistants vocaux

3. Avec un internaute sur deux (52%) consommant “la voix”, la région Asie-Pacifique est actuellement la plus utilisatrice des technologies vocales (tous appareils confondus, sur smartphone ou enceinte intelligente).

Les européens sont les moins enthousiastes (28%) pour utiliser les technologies de recherche et d’assistance vocale, mais ils sont aussi en général  les moins enclins à accorder de l’importance à la possession des tous derniers produits high tech. La croissance de la recherche vocale est tirée par les principaux marchés asiatiques, l’Inde, la Chine et l’Indonésie arrivant en tête.

37% (45% des 16-24 ans) des internautes mondiaux  ont déjà utilisé la recherche vocale dont 27% sur mobile, 13% sur PC/laptop, 5% sur tablette (Etude GlobalWebIndex Voice Search Insight Reports 2018).

 

4. En France, 19% des internautes ont utilisé la recherche vocale en 2018 contre 30% des italiens, 27% des espagnols et 26% des britanniques.

n France, 19% des internautes ont utilisé la recherche vocale en 2018
En France, 19% des internautes ont utilisé la recherche vocale en 2018

Dans le monde, les usages les plus courants des assistants vocaux sont pour l’instant assez “basiques” : Pour 67% des internautes, c’est écouter de la musique, pour 59%, connaître  la météo et pour 57% faire des recherches… Seuls un peu plus d’un tiers (34%) recherchent des produits à acheter.

 

Les enceintes intelligentes à commande vocale dans le monde et en France

Dans le monde

5. 17% des internautes utilisent des enceintes intelligentes et 34% pensent en acheter.
Les 25-34 ans sont les plus équipés mais ce sont les 16-24 ans qui sont les plus nombreux à envisager l’achat.

Selon le cabinet Trendforce, les ventes d’enceintes connectées devaient plus que doubler en 2018 pour atteindre 62,2 millions d’unités. Cela présente plus qu’un doublement en un an. Portée par l’expansion internationale des Google Home et le marché chinois qui devrait connaître un taux de pénétration de 10%, cette tendance est appelée à se poursuivre pour atteindre 95,25 millions d’unités en 2019 .

Au second trimestre 2018, la Google Home Mini a dépassé les ventes de l’Amazon Echo Dot. Avec 20% de part de marché, elle devient l’enceinte connectée la mieux vendue.

La Google Home Mini représente à elle seule 1/5ème des ventes d’enceintes connectées au second trimestre 2018, selon le cabinet Strategy Analytics.

New call-to-action

 

6. En Europe, la pénétration est moins marquée :
11% des internautes européens, de 16 à 64 ans, utilisent les enceintes à commande vocale, 21% envisagent d’en acheter.

% des internautes qui utilisent / envisagent l'achat d'une enceinte à commande vocale (16-64 ans) - GlobalWebIndex
% des internautes qui utilisent / envisagent l’achat d’une enceinte à commande vocale (16-64 ans) – GlobalWebIndex

 

En France

Amazon Echo, les enceintes connectées avec l’IA Alexa, sont arrivées le 13 juin 2018. L’Apple HomePod a suivi quelques jours plus tard, le  18 juin mais la technologie Siri est disponible depuis 2011 sur les iPhone. Google Home, elle, était disponible officiellement, dès août 2017.

 

7. Une notoriété grandissante pour les enceintes intelligentes

En notoriété assistée, l’enceinte connectée Google Home devance toutes ses concurrentes  : 63% de Français connaissent Google Home contre 41% pour Amazon Echo et 7% pour le HomePod.

 

8. En France, on parle beaucoup des assistants vocaux sur les réseaux sociaux

Depuis 2 ans, les messages sur les réseaux sociaux concernant les marques et technologiques d’enceintes connectées intelligentes des 4 principaux acteurs (Apple, Google, Microsoft et Amazon) représentent un volume de 876 000 mentions passant de 51 000 messages durant le 1er trimestre 2017 à 99 300 au 4ème trimestre 2018 soit une augmentation de 94%.

 

9. 1,7 million d’utilisateurs en France

En France, on estime à 1,7 million le nombre d’utilisateurs d’enceintes à commande vocale soit 3,2 % des 53 millions d’internautes (connectés au moins une fois au cours du mois) et 2,6%  de la population âgée de 2 ans et plus (63 millions).

Agé de 39 ans en moyenne, l’utilisateur d’enceintes intelligentes est plus jeune que la moyenne des internautes, il appartient davantage aux catégories socio-professionnelles supérieures et vit dans un foyer d’au moins 3 personnes.

En France, on estime à 1,7 million le nombre d’utilisateurs d'enceintes
En France, on estime à 1,7 million le nombre d’utilisateurs d’enceintes

 

10. Les usages les plus courants sont l’écoute de la musique et la météo.

Parmi les usages les plus courants en France, par ordre d’importance, on compte :

  • Ecouter de la musique,
  • Se renseigner sur les infos pratiques comme la météo  
  • Ecouter la radio en direct (240 000 auditeurs de la radio via une enceinte à commande vocale en France ont été dénombrés par Médiamétrie)
  • La recherche sur internet

Par contre, le shopping ou la commande de taxi ou de plats sont des usages encore peu développés.

Les français utilisent avant tout l’assistance vocale sur leur smartphone (44% des utilisateurs de la recherche vocale) contre seulement 13% sur une enceinte connectée.

Appareils utilisés par les français pour l'assistance vocale
Appareils utilisés par les français pour l’assistance vocale

 

Encore des freins…

11. 35% des Français jugent que les enceintes connectées sont utiles.
Mais 30% expriment un rejet des enceintes connectés : parmi eux 51% craignent une collecte d’infos non maîtrisée via les assistants vocaux, 33% ont peur d’avoir moins de résultats par rapport à une recherche internet.

Confidentialité des données : une fracture entre utilisateurs et non utilisateurs. A l’égard des données privées, le comportement des utilisateurs d’enceintes à commande vocale est diamétralement opposé des français non équipés : Afin de bénéficier de contenus plus personnalisés, un grand nombre d’utilisateurs se dit prêts à partager des données personnelles d’usage (goûts,  géolocalisation, voire même pour certains les coordonnées personnelles ou bancaires).

12. En France, la problématique de la confidentialité demeure le sujet de conversation n°1 sur les réseaux sociaux à propos des assistants vocaux.

Les sujets de conversations sur les enceintes intelligentes sur les médias sociaux
Les sujets de conversations sur les enceintes intelligentes sur les médias sociaux

Les messages concernant la confidentialité des données et l’éventuel espionnage des conversations représentent le 1er  thème des échanges sur les réseaux sociaux.

Le marché étant encore récent en France (La Google Home n’est disponible “que” depuis août 2017), les sujets de conversations traduisent souvent des interrogations et des incertitudes de consommateurs en majorité peu matures face à ces nouveaux produits qu’ils maîtrisent mal ou peu, ou, pour les plus informés, des demandes d’amélioration ou de précisions.

Retrouvez ces tendances et bien d’autres dans l’étude Les enceintes  à commande vocale sur les médias sociaux en France :  

  • Les chiffres clés du marché de la voix et des enceintes intelligentes
  • Les marques les plus populaires
  • Les canaux privilégiés par les internautes
  • Les insights consommateurs : confidentialité, fonctions, installation, assistance, skills, usages…
  • Le parcours client sur les réseaux sociaux
  • Les sentiments des consommateurs et non utilisateurs.

Je télécharge l'étude sur les Enceintes à commande vocale sur les médias sociaux en France

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.