Un cas client d’une agence qui analyse les tendances du marché sur les réseaux sociaux pour l’un de ses clients.

Détecter les tendances grâce aux médias sociaux

Il est évident que les agences, les entreprises et leurs marques peuvent marquer un avantage compétitif net en captant, analysant et en diffusant auprès des collaborateurs les tendances des marchés et les habitudes de consommation des clients et prospects. Mais les méthodes d’enquêtes traditionnelles (questionnaires, entretiens, groupe de discussion, etc..) présentent des limites en termes notamment de spontanéité et de portée de l’échantillon.

Aussi, les agences peuvent tirer leur épingle du jeu en captant les insights sociaux tirés des espaces de conversation du web. Cette analyse des réseaux sociaux permet de dessiner des tendances difficiles à appréhender à partir de méthodologies classiques.

Par ailleurs, les agences digitales peuvent exploiter les données sociales pour :

  • Fidéliser leurs clients par le biais du customer profiling et plus généralement par la veille concurrentielle.
  • Accroître l’upselling via des propositions commerciales s’appuyant fortement sur des données (voire des preuves) issues de l’analyse de l’environnement social media de la marque.

Un scénario presque idyllique mais qui nécessite des réponses sur la mise en oeuvre pratique…Nous allons donc regarder le cas d’un de nos clients, une agence de communication, à travers une approche en 5 points pour capter les tendances et accroître la rentabilité de la marque cliente.

L’agence

C’est une agence de communication globale, fortement ancrée dans le digital, qui gère un nombre important de clients dans le domaine Food and Drinks ou Grande Distribution. Elle sait intégrer technologie et créativité tant pour l’opérationnel que pour la stratégie. L’agence a utilisé une approche de insight-driven marketing pour optimiser le ROI d’un de ses clients du secteur des gâteaux et biscuits

Le challenge

La marque cliente, spécialisée dans les biscuits, a logiquement des coûts importants pour son marketing et sa distribution en grand magasin. L’équipe de l’agence a donc dû réfléchir au moyen de pratiquer un marketing ciblé pour le lancement de nouveaux produits notamment, et répondre au challenge de l’optimisation de la communication en captant les tendances du marché et les habitudes des consommateurs de la marque.

Détecter les tendances : Diversifier les canaux de conversation à écouter
Détecter les tendances : Diversifier les canaux de conversation à écouter

 

Le projet

L’équipe de l’agence a commencé par comprendre la dynamique du marché via l’écoute et l’interprétation des conversations sur les médias sociaux et le web.

Aussi, l’agence a mis en place une écoute de l’environnement de la marque de biscuits et gâteaux via l’outil Digimind Social afin de répondre à certaines questions essentielles :

  1. Quels sont les sujets les plus discutés liés aux différents produits de la marque ?
  2. Sur quels canaux et régions géographiques ces conversations se développent-elles ?
  3. Quel est le sentiment dominant associé aux conversations sur les produits et y-a-t-il des différences notables entre les différents médias sociaux ?
  4. Qui sont les émetteurs les plus actifs ?
  5. Comment évoluent ces conversations dans le temps ?

Comment les agences digitales augmentent leurs revenus grâce à l'écoute des médias sociaux

La solution

Grâce aux fonctions d’analyse et de benchmarking de Digimind Social, l’équipe de l’agence a pu mettre en évidence certains éléments :

  1. Les produits les plus populaires chez les consommateurs sont les brownies, surtout au chocolat blanc.
  2. Les conversations sur ce produit se concentrent sur Instagram, notamment via les photos montrant les habitudes de consommation des gâteaux. En outre, après une analyse des données, on remarque que l’activité accrue concerne toutes les régions géographiques.
  3. La comparaison des sentiments montre que les brownies captent l’essentiel des tonalités positives.
  4. L’analyse des émetteurs a montré la forte implication de consommateurs fidèles de la marque, sur ces brownies, davantage que pour les autres gammes de produits.
  5. Le volume total de mentions, les pics de conversation sur certaines thématiques ont mis en évidence une évolution claire des références à ce type de produits, sans lien avec une campagne.

Par la suite, ces données ont été comparées aux investissements dans le circuit de distribution : ils sont en fait seulement axés alors sur les brownies classiques.


Les résultats

Les avis, habitudes et goût des consommateurs mis en évidence par l’écoute des médias sociaux ont permis à la marque d’optimiser ses investissements dans le marketing et la planification de campagne. En fait, la marque a pu isoler  :

  • Le produit leader au sein de la gamme, pour lui donner plus de visibilité en magasin
  • Le canal social media le plus influent pour les investissements en Paid advertising
  • Les données de références pour le customer profiling
  • Les thèmes de prédilection des internautes sur lesquels concentrer les campagnes de communication

La marque de biscuits a obtenu un avantage compétitif clair grâce à l’écoute des habitudes et des goûts de ses clients sur les médias sociaux.
En outre, l’agence peut fidéliser son client en créant des mécanismes d’upselling.

Détecter les tendances : Comparer les sentiments associés aux marques et produits pour déceler les leaders
Détecter les tendances : Comparer les sentiments associés aux marques et produits pour déceler les leaders


Les bonnes pratiques décelées

Ce cas permet de mettre en évidence certaines bonnes pratiques

Il n’y a pas de séparation entre on-line et off-line
Les 2 dimensions sont interconnectées : les conversations sociales des consommateurs peuvent largement influencer l’optimisation de la visibilité des produits en magasins et la personnalisation des campagnes qu’elles soient on-line ou off-line.

Le planning stratégique vient après l’écoute des médias sociaux
Pour être efficace, le planning stratégique doit toujours être précédé par une analyse minutieuse des habitudes et besoins de l’audience cible. Ainsi, les actions seront alignées sur les attentes des consommateurs.

Les données analytiques propriétaires ne suffisent plus
Les données fournies par les outils marketing et commerciaux de l’entreprise ont de la valeur mais elles doivent être croisées avec des data qualitatives issues de tous les espaces de conversation.

 

Top 50 des agences de communication sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire